La dimension « Numérique »

Il n’est pas envisageable de s’engager dans une réflexion sur l’aménagement, le développement durable et l’égalité des territoires dans les Hauts-de-France tout en ignorant les différentes contributions du numérique.

La dimension numérique pourrait être appréhendée au travers des ressources et du potentiel de développement que constituent les compétences professionnelles acquises dans les établissements de formation, les activités de recherche, les technologies et services élaborés par les entreprises du secteur numérique ou des réseaux présents ou à venir dans les territoires. Elle pourrait également être appréhendée du point de vue de ses usages par les habitants, les entreprises ou les établissements publics ou bien encore, du point de vue des services privés ou publics proposés via des sites, des portails ou des applications.

Il a été préféré d’appréhender le numérique du point de vue de ses apports à des enjeux d’aménagement, de développement et de durabilité des territoires et donc perçus en dehors du monde du numérique et qui traduisent in fine des enjeux caractéristiques des Hauts-de-France.

Nous verrons alors comment le numérique pourrait, devrait, saurait … contribuer à l’ouverture des Hauts-de-France vers ses territoires voisins ; à l’équilibre des territoires en tenant compte de leurs profils respectifs et des relations qu’ils entretiennent entre eux ; au quotidien des habitants de la région et, enfin aux évolutions et transitions à venir.

Le numérique ne sera donc pas traité comme une dimension autonome et distincte des autres. Etant présent dans tous les plis et replis de la vie quotidienne des habitants, des entreprises et des établissements publics des Hauts-de-France, il sera présent dans l’ensemble des réflexions développées au sein du SRADDET.

Retour