Port de Dunkerque

La région et ses voisins

La problématique

Une position géographique avantageuse, dont l’ensemble du territoire ne tire pas suffisamment les bénéfices ; il s’agit de faire davantage système pour générer de nouveaux développements.

Les effets du changement d’échelle

Le poids démographique, économique et culturel de la région nous invite à rechercher de nouvelles échelles de coopérations et de complémentarités avec nos voisinages européens.

L’élargissement de la façade maritime offre de nouvelles ouvertures.

A titre d’exemples : la façade maritime de la région dispose à la fois des portes (ports) et des sites mondialement connus (Baie de Somme).

Quelle nouvelle posture ?

Les investissements (Canal Seine Nord Europe, Calais Port 2015, Grand Port Maritime de Dunkerque, liaison ferroviaire Roissy-Picardie, etc.) et les infrastructures existantes (Tunnel sous la Manche, Delta 3 …) peuvent permettre au territoire de se positionner comme un maillon essentiel sur l’une des principales routes commerciales européennes.

Les nombreux sites touristiques et événements font de la région un territoire de destination nord européen.

A titre d’exemples : la mer est une des cartes de visite de la région. Mieux exploiter l’axe fondamental Sud-Nord-Sud, tout en regardant vers l’axe Rhénan très dynamique, en lien avec les investissements logistiques de nos voisins (Ports d’Anvers et Rotterdam, Canal Albert, etc.).

Des régulations à opérer dans le cadre du SRADDET

CaptureLa consommation foncière, le report modal, la protection des sites remarquables…

  • Un territoire inséré dans l’espace nord-ouest européen, zone de concentration de population, de richesses et d’échanges.
  • Une région, bénéficiant de nombreux potentiels, classée au 7ème rang des régions touristiques françaises.
  • Une région au centre d’un vaste territoire encore très industrialisé.
    Le taux d’ouverture de la région est par conséquent important (porté par les voisinages essentiellement) : 34,8% contre 22,1% en France Métropolitaine en 2013… mais la balance commerciale est déficitaire.
  • La région Hauts-de-France est au coeur d’un bassin de production et de consommation s’appuyant sur un système de transports très dense qui comporte par ailleurs de nombreuses portes internationales (ports, aéroports…).

Ces atouts mériteraient d’être davantage valorisés. Des maillons manquent encore dans le système de transports et de portes internationales, permettant à la région d’être plus accessible et plus attractive.

En vidéo

La Région et ses voisins
Interview de Philippe Vasseur – Commissaire spécial à la revitalisation et à la ré-industrialisation des Hauts-de-France