Les habitants et leurs quotidiens

La problématique

Une demande de proximité qui doit être adaptée aux besoins des plus mobiles et des plus sédentaires.
Comment répondre aux différents besoins ?
Comment mettre en oeuvre le rôle de proximité de la Région ?

Les effets du changement d’échelle

Le changement du périmètre régional n’a pas une incidence directe sur l’échelle de vie quotidienne des habitants mais les contrastes en matière de densités de population et de modes de vie sont accrus.

A titre d’exemples : au-delà d’une réponse territoriale, réfléchir en terme de « justice spatiale » et non plus seulement d’égalité des territoires.

Quelle nouvelle posture ?

Réduire les désajustements du quotidien en développant deux modes de proximité : les « proximités de première nécessité » et les « nouvelles proximités » adaptées aux modes de vie des populations.

A titre d’exemples : aucun territoire à moins de x minutes des services essentiels (santé, emploi, éducation…). Encourager la modularité des services pour répondre au besoin de « sur-mesure » identifié pour certains publics.

Des régulations à opérer dans le cadre du SRADDET

CarteLes déplacements subis, le désenclavement de certains territoires…

  • Un territoire bénéficiant du2ème meilleur temps national d’accès aux équipements et aux services mais des disparités existent. Au-delà de la présence/ absence d’équipements, la notion de proximité n’est pas univoque et va notamment dépendre du besoin, du mode de vie et des possibilités d’accès à distance (numérique).
  • Pour les personnes dans des situations sociales difficiles, les problèmes de mobilité fréquents s’ajoutent à d’autres dimensions (revenu, santé, éducation, emploi, logement…).
    Il s’agit de répondre en priorité à des besoins fondamentaux, en matière de santé ou d’emploi notamment.
    A noter que ces difficultés concernent de nombreux espaces régionaux aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural.
  • Les plus mobiles, dont le quotidien est marqué par la fréquentation de plusieurs territoires, attendent des facilités d’accès et des réponses à de nouveaux besoins.

La demande de proximité n’est pas la même pour tous, il n’est pas possible d’y répondre par un mode d’intervention unique.

En vidéo

Les habitants et leurs quotidien
Interview de Daniel Huart – Directeur régional de l’INSEE des Hauts-de-France
Interview de Philippe Druon Urbaniste – Président du conseil français des urbanistes